> > >

Mutualisation du réseau SFR et Bouygues Télécom

Bestforfait le
actualité Mutualisation du réseau SFR et Bouygues Télécom

Durant ces derniers mois plusieurs sources annonçaient tour à tour la disparition d'un des opérateurs suite à l'arrivée fracassante de Free Mobile. Bouygues à misé sur le plus grand réseau 4G pour se mettre à l'abris. Pendant ce temps SFR faisait régulièrement à des rumeurs de rachat par différents opérateurs . Il semblerait bien que SFR ai définitivement repris des forces via l'alliance faîte avec Bouygues télécom. Les 2 groupes se défendent d'une voix unanime de vouloir fusionner, en précisant qu'ils restaient concurrents. En fait l'accord vise à mutualiser leur réseau dans des zones de plus ou moins faible densité. Cette transformation en profondeur devrait s'achever d'ici 2017 et à l'issue voir le nombre d'antenne chuter sensiblement de 7000 soit passer de 18500 à 11500 antennes et cela en assurant une meilleur couverture que précédemment. L'opération consiste à se répartir des zones géographiques équitables où seulement un de ces 2 opérateurs exploiteraient le site. In fine, cela permettra de mieux couvrir le territoire en 2G, 3G et 4G.

 Pour preuve que la concurrence reste de mise, et pour éviter également un déséquilibre avec Orange et Free, cet accord exclu 32 agglomération de plus de 200000 habitants. Dans ce cas c'est toujours le chacun pour sois qui prédomine. 
Outre l'avantage d'être présent sur un territoire plus vaste, cela va surtout permettre de réaliser d'importantes économies estimées à 25% des dépenses opérationnelles soit 300 millions d'euros dès 2017. 
Pour gérer ce nouveau modèle de fonctionnement, une société distincte va superviser la répartition des antennes à démanteler de celles à changer afin qu'elles puissent émettre sur tout le spectre et de Bouygues Telecom, comme de SFR. Toutefois, l'ARCEP a strictement interdit de mutualiser des fréquences pour lesquelles l'opérateur n'aurait pas remporté d'enchère dans le passé. Actuellement cette nouvelle entité est axée autour de 2 opérateurs, mais rien n'interdit un autre acteur à se joindre à cette mutualisation, sous entendu que Free pourrait un jour faire une demande pour faire parti de l'aventure sachant qu'il a déjà exprimé une vive attention au projet en fin d'année. Ceci n'est évidement pas du goût de SFR ni de Bouygues telecom qui feront certainement pour écarter le plus longtemps possible le 4ème opérateur.





lire les commentaires

Les commentaires


Aucun avis actuellement, soyez le premier à en laisser un
Ajouter un avis

Ajouter un commentaire










Les forfaits